Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ANJASHI WA TSHUMBE
  • ANJASHI WA TSHUMBE
  • : Un espace web pour informations et communications, échanges et contacts, analyses, opinions et débats sur la vie. Champs d'intérêt: Vie de l'Église Catholique Romaine et vie en République Démocratique du Congo.
  • Contact

Profil

  • Pierre Claude OKONDJO
  • Prêtre du Diocèse de Tshumbe, en République Démocratique du Congo. De formation philosophique et théologique. Certifié en anglais auprès de "The Language Center of Ireland". Docteur en Sciences de Communication Sociale Institutionnelle.
  • Prêtre du Diocèse de Tshumbe, en République Démocratique du Congo. De formation philosophique et théologique. Certifié en anglais auprès de "The Language Center of Ireland". Docteur en Sciences de Communication Sociale Institutionnelle.

Rechercher

24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 14:58

Le Révérend Abbé Albert MUTANGALA KIPOKE, du diocèse de Tshumbe, vient d'entrer dans la Paix de Dieu, ce mardi 24 janvier 2017, à Kinshasa, à l'âge de 93 ans. 

 

Né le 29 mars 1924, il a été ordonné prêtre le 12 février 1956 et célébra le Jubilé d'Or de Presbytérat en 2006.

 

Près l'Université Catholique de Louvain (U.C.L.), en Belgique, monsieur l'abbé Albert MUTANGALA a obtenu une Licence en Pédagogie dont voici l'intitulé de son Mémoire: MUTANGALA Albert, L’attitude des jeunes gens du district du Nord Sankuru à l’égard de l’autorité paternelle. Etude sur l’émancipation des jeunes gens évoluant entre le milieu traditionnel et des contacts d’acculturation, UCL, 1961. 

 

De retour dans son diocèse, il a travaillé comme Inspecteur d'Enseignement Primaire et Secondaire et a su ainsi s'employer à l'éducation et  à l'encadrement des enfants et des jeunes. Mgr Nicolas DJOMO, son Évêque, à la célébration du 90ème anniversaire de naissance de monsieur l'abbé Albert MUTANGALA, déclara sur les ondes de Radio Vatican: "La célébration du 90ème anniversaire de naissance de Monsieur l’Abbé Albert MUTANGALA a été un moment fort de communion et de bénédiction pour notre Eglise particulière. Cet aîné nous donne l’exemple d’une vie sacerdotale vouée à l’éducation des jeunes".  

 

Plein d'initiatives, monsieur l'abbé Inspecteur a su, tout au long de son existence et de son ministère presbytéral, réchauffer les coeurs de ses collaborateurs et de tous ceux qui avaient besoin de son assistance.

 

Devenu Coordinateur diocésain des Écoles Conventionnées Catholiques, sa gentillesse et sa capacité à toujours être à l’écoute des personnes qui lui étaient chères ont fait de lui le promoteur d'une Coopérative pour Enseignants Catholiques oeuvrant au diocèse de Tshumbe. 

 

Afin que nous puissions, tous ensemble, lui rendre un dernier hommage, un hommage vraiment mérité, recommandons au Seigneur le repos de son âme.

 

Pierre Claude OKONDJO

Communicateur Social et Institutionnel.

LE RETOUR AU PÈRE DU RÉVÉREND ABBÉ ALBERT MUTANGALA KIPOKE
LE RETOUR AU PÈRE DU RÉVÉREND ABBÉ ALBERT MUTANGALA KIPOKE
LE RETOUR AU PÈRE DU RÉVÉREND ABBÉ ALBERT MUTANGALA KIPOKE
LE RETOUR AU PÈRE DU RÉVÉREND ABBÉ ALBERT MUTANGALA KIPOKE
LE RETOUR AU PÈRE DU RÉVÉREND ABBÉ ALBERT MUTANGALA KIPOKE
Repost 0
Published by Pierre Claude OKONDJO - dans ANNONCE DU DECES
commenter cet article
30 octobre 2016 7 30 /10 /octobre /2016 11:48

Rapatrié le vendredi 21 octobre 2016 de Liège (Belgique), le corps de Mgr Albert HIOMBO, Vicaire Général du diocèse de Tshumbe, est arrivé  à Lodja, le  dimanche 23  octobre  2016.

 

En effet, l’avion qui a amené le corps du Vicaire Général du diocèse s'est posé sur le sol de Lodja sous le coup de 13h07, heure locale. Au pied de  l’avion se trouve une forte délégation constituée  des  prêtres et des ecclésiastiques en provenance de paroisses Sainte Véronique de  Shinga, Saint Désiré  de  Lodja et Sainte  Thérese de Nganga. Prenaient part également à cette délégation, les représentants des institutions diocésaine et interdiocésaine du Petit séminaire Saint Gabriel d’Onema-Ototo et de Grand Séminaire Saint Jean-Paul II de Shapembe.

 

Après  une  brève prière de l’abbé Ignace LOLEKE, curé de Lodja Saint Désiré, le corps a emprunté la route du centre ville sous la compagnie de nombreux chrétiens venus rendre hommage au Vicaire  Général du Diocèse. Arrivé dans la paroisse Saint Désiré, le corps a été conduit en l’église pour le rituel du Dernier adieu. Moment de vive émotion que celui vécu devant l'Autel de Saint Désiré! Au terme du recueillement qui s'en est suivi, quelques témoignages ont mis en relief les  qualités spirituelles, morales et humaines  ayant  meublé  la  vie  de  l’illustre  disparu.

 

Le  cortège funèbre  quitte  alors Lodja sous le coup de 15h25 en  direction de Tshumbe en passant par la paroisse d'Okolo Saint Joseph. L’escale obligée d'Okolo Saint Joseph  a été  un  moment très pathétique. Toute la chrétienté de la place s'est mobilisée et a pris d'assaut l'entrée du village pour accueillir dignement la dépouille mortelle de l’enfant du terroir. C'est à la marche d’une fête des noces que le cortège avançait pour  atteindre l’église paroissiale.

 

Aussitôt arrivé en l'église, monsieur l’Abbé Amand KALONDA, curé de la  paroisse Saint Joseph, préside la prière du Dernier adieu. Des chants religieux et des témoignages émouvants ont encore une fois retenu les fidèles pour un  laps de temps avant que le cortège funèbre ne poursuive son chemin vers  Tshumbe.

 

Il est 23h07, lorsque le cortège funèbre débarque dans la paroisse de Tshumbe Sainte Marie. De nombreux prêtres et chrétiens attendaient dans la grande tristesse le corps  du Vicaire Général du diocèse sur le pont de la rivière Lokombe, bravant les intempéries nocturnes. Sous un concert  des claxons des  jeeps et des motos, poussaient aussi des cris des coeurs en sanglots à destination de la Cathédrale. Pour une ultime visite dans la paroisse cathédrale, le corps du Vicaire Général a fait le tour de toute la cité de Tshumbe avant de recevoir, devant le portail de la salle paroissiale, les hommages de celui dont il a été l'ombre, son Excellence Mgr Nicolas DJOMO. L'émotion est grande! Après une courte prière, le cercueil du corps de Sa Grandeur, Mgr le Vicaire Général, est porté sur les bras des prêtres jusqu’en la chapelle ardente. Une veillée funèbre faite de prières, de chants religieux et d'animations folkloriques s'en est suivie réunissant la famille et la communauté diocésaine autour de la dépouille mortelle avant les funérailles.

 

Lundi 24 octobre 2016, une  Eucharistie de suffrage a été présidée par Mgr Nicolas  DJOMO, à  11h00. Dans son  homélie, après  avoir  imploré  la  miséricorde  de  Dieu sur son humble serviteur, le berger de Tshumbe n'a pas manqué de reconnaitre publiquement les qualités qui ont orné la vie de celui que les prêtres de Tshumbe  appelaient affectueusement “De Gaule”. Pour l'Ordinaire du lieu, Mgr Albert HIOMBO a été l'exemple d'une vie de foi inébranlable héritée de ses parents. En lui, il a salué l'exemple d'une vie de sainteté et d’abnégation. Mais plus encore. Mgr Albert HIOMBO a été un prêtre de grande intelligence et de perspicacité remarquable; c'est un homme d’une éloquence légendaire, d’une  sagesse jamais égalée au point que les évêques avec qui il a travaillé comme Vicaire Général le  tenaient pour un grand organisateur et comme celui qui savait trouver des  solutions  adaptées aux problèmes posés, même les plus délicats. Bref, à en croire   Mgr l’Évêque, la vie de son Vicaire Général a été une bénédiction pour le diocèse. A ce titre, le décès de Mgr Albert HIOMBO laisse un vide difficile à combler pas de si tôt.

 

Ayant rejoint la communauté des prêtres et des ecclésiastiques se jouissant du repos éternel, le pasteur de Tshumbe terminait son sermon en formulant le vœu  de voir l'illustre disparu intercéder efficacement pour la solidification de la foi, de la paix et de l’unité à travers toute l’étendue du diocèse de Tshumbe, oeuvre à laquelle il a consacré toute sa vie.

 

Au terme du rituel du Dernier adieu, le corps de Mgr Hiombo a été porté par ses  jeunes Confrères prêtres vers le cimetière du diocèse à Tshumbe Sainte Marie. C’est là que Mgr Albert HIOMBO repose, attendant que le Christ le ressuscite  pour  la béatitude éternelle.

 

Mardi  25, à 06h00, une messe d’action de grâce a été célébrée par monsieur l’abbé Adrien ONOLOWA- Tout au long de sa prière, il n'a cessé de remercier le  Seigneur de la longue vie dont Mgr Albert HIOMBO a été bénéficiaire. L’officiant du jour a invité tous les fidèles présents au culte, et en particulier les prêtres, à vivre avec fierté et à garder de toute souillure l’héritage laissé par le Vicaire Général, à savoir l’amour  du  diocèse  par delà tout.

 

Abbé Michael SHOSONGO.

LES OBSÈQUES DE MGR ALBERT HIOMBO NGUWA AU DIOCÈSE DE TSHUMBE
LES OBSÈQUES DE MGR ALBERT HIOMBO NGUWA AU DIOCÈSE DE TSHUMBE
Repost 0
Published by Abbé Michael SHOSONGO - dans ANNONCE DU DECES
commenter cet article
20 octobre 2016 4 20 /10 /octobre /2016 17:36

Ce jeudi, 20 octobre 2016, une messe de Requiem, en mémoire de Mgr Albert HIOMBO, Vicaire Général du Diocèse de Tshumbe, a été célébrée à Liège en l'église Saint Joseph, avant le transfert du corps vers la chapelle ardente de l'aéroport international de Zaventem pour le rapatriement en RDC.

 

Présidée par monsieur l'abbé André ODIMULA, l'eucharistie a connu la concélébration des abbés Noël MPOLO, Joseph MUNDEKE, Paul OKAMBA, Prosper OMELOKAMBA, Vincent OHINDO, André OMEONGA, André OLELA, Alain LOMANDJA et Alphonse OTSHUMBE. Avec la participation des membres de la famille et de nombreux fidèles du Diocèse, la messe a été animée par les Soeurs de Saint François d'Assise de Tshumbe dont l'illustre disparu a été pour longtemps l’Aumônier.

 

Difficile qu'un quinquagénaire retrace dans l'intégralité la vie d'un octogénaire. Néanmoins, ceux qui auront connu le Vicaire Général de Tshumbe retiendront de lui la figure d'une encyclopédie vivante et de soutien à la mémoire culturelle au Sankuru.

 

Puits de la culture traditionnelle des Atetela, Mgr Albert HIOMBO a su transmettre à travers l'art du conteur l'éducation, la science et l'information afférente à sa culture à de nombreuses générations. En sa qualité de Vicaire Général, il vient de nous laisser le témoignage d'un prêtre infatigable et dévoué au service de son diocèse.

 

Owandji Mgr, ce n'est qu'un au-revoir, koocu la woolo!

En attendant de nous retrouver dans la terre nouvelle, le diocèse que votre Grandeur n'a cessé de porter dans son coeur continuera à vous porter dans ses prières.

 

Que votre âme repose en paix!

 

Pierre Claude OKONDJO

CS&I.

MESSE DE REQUIEM EN BELGIQUE, EN MÉMOIRE DE MGR ALBERT HIOMBO, VICAIRE GÉNÉRAL DU DIOCÈSE DE TSHUMBE
MESSE DE REQUIEM EN BELGIQUE, EN MÉMOIRE DE MGR ALBERT HIOMBO, VICAIRE GÉNÉRAL DU DIOCÈSE DE TSHUMBE
MESSE DE REQUIEM EN BELGIQUE, EN MÉMOIRE DE MGR ALBERT HIOMBO, VICAIRE GÉNÉRAL DU DIOCÈSE DE TSHUMBE
MESSE DE REQUIEM EN BELGIQUE, EN MÉMOIRE DE MGR ALBERT HIOMBO, VICAIRE GÉNÉRAL DU DIOCÈSE DE TSHUMBE
MESSE DE REQUIEM EN BELGIQUE, EN MÉMOIRE DE MGR ALBERT HIOMBO, VICAIRE GÉNÉRAL DU DIOCÈSE DE TSHUMBE
MESSE DE REQUIEM EN BELGIQUE, EN MÉMOIRE DE MGR ALBERT HIOMBO, VICAIRE GÉNÉRAL DU DIOCÈSE DE TSHUMBE
MESSE DE REQUIEM EN BELGIQUE, EN MÉMOIRE DE MGR ALBERT HIOMBO, VICAIRE GÉNÉRAL DU DIOCÈSE DE TSHUMBE
MESSE DE REQUIEM EN BELGIQUE, EN MÉMOIRE DE MGR ALBERT HIOMBO, VICAIRE GÉNÉRAL DU DIOCÈSE DE TSHUMBE
MESSE DE REQUIEM EN BELGIQUE, EN MÉMOIRE DE MGR ALBERT HIOMBO, VICAIRE GÉNÉRAL DU DIOCÈSE DE TSHUMBE
MESSE DE REQUIEM EN BELGIQUE, EN MÉMOIRE DE MGR ALBERT HIOMBO, VICAIRE GÉNÉRAL DU DIOCÈSE DE TSHUMBE
MESSE DE REQUIEM EN BELGIQUE, EN MÉMOIRE DE MGR ALBERT HIOMBO, VICAIRE GÉNÉRAL DU DIOCÈSE DE TSHUMBE
MESSE DE REQUIEM EN BELGIQUE, EN MÉMOIRE DE MGR ALBERT HIOMBO, VICAIRE GÉNÉRAL DU DIOCÈSE DE TSHUMBE
MESSE DE REQUIEM EN BELGIQUE, EN MÉMOIRE DE MGR ALBERT HIOMBO, VICAIRE GÉNÉRAL DU DIOCÈSE DE TSHUMBE
MESSE DE REQUIEM EN BELGIQUE, EN MÉMOIRE DE MGR ALBERT HIOMBO, VICAIRE GÉNÉRAL DU DIOCÈSE DE TSHUMBE
MESSE DE REQUIEM EN BELGIQUE, EN MÉMOIRE DE MGR ALBERT HIOMBO, VICAIRE GÉNÉRAL DU DIOCÈSE DE TSHUMBE
MESSE DE REQUIEM EN BELGIQUE, EN MÉMOIRE DE MGR ALBERT HIOMBO, VICAIRE GÉNÉRAL DU DIOCÈSE DE TSHUMBE
Repost 0
Published by Pierre Claude OKONDJO - dans ANNONCE DU DECES
commenter cet article
15 octobre 2016 6 15 /10 /octobre /2016 12:24

Mgr Albert HIOMBO, Vicaire Général du diocèse de Tshumbe, vient d’être rappelé  à Dieu au matin de ce samedi 15 octobre 2016, alors qu’il recevait les soins de santé dans un Centre Hospitalier Universitaire de Liège (CHU) en Belgique.

 

Né le 21 juillet 1931, le Vicaire Général de Tshumbe repose désormais dans la paix du Seigneur après avoir vécu pendant 85 ans sur terre.

 

Ordonné prêtre du diocèse de Tshumbe le 08 juillet 1962, il a exercé son ministère dans la Paroisse de Lodja Saint Désiré comme Curé, puis près la Congrégation diocésaine des Soeurs de Saint François d'Assise comme Aumônier et enfin dans les Écoles Conventionnées Catholiques comme Coordinateur diocésain.

 

En août 2012, il a célébré ses 50 ans de vie sacerdotale(Jubilé d'Or) entouré de sa famille biologique et diocésaine.

 

Au service de la Province ecclésiastique de Kananga, Mgr Albert HIOMBO a été Recteur du Grand Séminaire Interdiocésain - Theologicum de Malole, avant d’être appelé aux côtés de son Évêque, feu Mgr Albert YUNGU, comme Vicaire Général du diocèse.

 

Que le Seigneur accueille en sa Lumière ce serviteur de Dieu qui a su consacrer ses 54 ans de ministère au service du Corps mystique du Christ qui est à Tshumbe.

 

Monseigneur, avec la reconnaissance de ce que vous avez été pour l'église particulière de Tshumbe, notre prière diocésaine accompagne votre Grandeur.

 

Pierre Claude OKONDJO

CS&I.

DÉCÈS DE MGR ALBERT HIOMBO, VICAIRE GÉNÉRAL DU DIOCÈSE DE TSHUMBE
DÉCÈS DE MGR ALBERT HIOMBO, VICAIRE GÉNÉRAL DU DIOCÈSE DE TSHUMBE
DÉCÈS DE MGR ALBERT HIOMBO, VICAIRE GÉNÉRAL DU DIOCÈSE DE TSHUMBE
DÉCÈS DE MGR ALBERT HIOMBO, VICAIRE GÉNÉRAL DU DIOCÈSE DE TSHUMBE
DÉCÈS DE MGR ALBERT HIOMBO, VICAIRE GÉNÉRAL DU DIOCÈSE DE TSHUMBE
DÉCÈS DE MGR ALBERT HIOMBO, VICAIRE GÉNÉRAL DU DIOCÈSE DE TSHUMBE
Repost 0
Published by Pierre Claude OKONDJO - dans ANNONCE DU DECES
commenter cet article
2 juillet 2015 4 02 /07 /juillet /2015 10:34

BIOGRAPHIE SOMMAIRE DU DÉFUNT

********************************************

 

Désiré NSOMBO est né à Lubumbashi, le 24 décembre1970 de Dominique NGOLO PETSHI et de Mathilde EKANGA MBOYO.

 

Issu d'une famille de 14 enfants, il était le huitième et l'ainé des garçons. Ordonné prêtre, le 14 septembre 1997, il est devenu éducateur des jeunes à l'ITISA (ex ITELO) puis formateur des futurs prêtres au Petit Séminaire Onema-Ototo de Tshumbe.

 

De 1999 à 2000, il est Secrétaire de l'Évêque du Diocèse à Kinshasa.

 

Médecin en 2008 à la fin des études commencées en 2001, il est affecté comme Médecin traitant près le HGR/KOLE (Hôpital Général de Référence) et Directeur Général de l'ISTM (Institut Supérieur des Techniques Médicales) de la place avec insertion dans la pastorale du Diocèse à OLOMBO-Cité.

 

Malade, il meurt à 45 ans, le 17 juin 2015, aux Cliniques Universitaires de Kinshasa (RDC).

 

Cher Désiré, que ton âme repose en paix!

 

Abbé Floribert OMOLE

Confrère Promotionnaire.

 

 

 

 

ORAISON FUNEBRE PRONONCÉE PAR LA FAMILLE

DE L'ABBÉ DÉSIRÉ NSOMBO

********************************

 

 

Excellence Mgr l'Evêque de Tshumbe (Représenté),

Révérends Pères,

Messieurs les Abbés,

Révérendes Soeurs,

Révérends Frères,

Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs,

Chers amis,

 

 

 

Avant toute chose, rendons grâce à Dieu pour sa bonté infinie en récitant le "Notre Père": "Notre Père qui es aux cieux...."

 

Par cette prière, nous venons de demander à Dieu que sa volonté soit faite, la voilà. Croyants que nous sommes, nous devons l'accepter. Ce n'est pas facile. Demandons-lui la grâce d'assumer le triste événement qui nous plonge dans les pleurs.

 

Nous remercions son Excellence Monseigneur Nicolas DJOMO pour sa sollicitude, lui qui a accepté notre fils dans le sacerdoce, l'a formé, l'a estimé et lui a fait confiance sans préjugé malgré sa jeunesse, en le nommant Secrétaire-Chancelier. Merci pour tout cela.

 

On dit souvent: "là où il y a des hommes, il y a des homélies". Ainsi, Excellence, si certains faits et gestes de la part de notre fils vous ont attristé, la famille toute entière vous en demande pardon.

 

A tous ceux et celles qui, de loin ou de près, l'ont aidé à bien réaliser sa mission ici-bas, d'une manière ou d'une autre, nous disons également merci. A tous ceux et celles aussi venus partager avec nous la douleur dès l'annonce de cette triste nouvelle, nous disons sincèrement merci.

 

Nous voici rassemblés ici pour une circonstance macabre. Hier c'était lors de la mort de Jean-Paul, de Véronique, de Jeanne NSOMBO, de Jeanne MPAMBI, d'Antoinette, de Chantal, de Jean MINGA.......que nous nous retrouvions. Aujourd'hui, c'est le tour de notre très regretté Désiré NSOMBO.

 

Notre maison brûle. La famille se consume. Elle est en péril, attaquée en plein coeur et ne parvient plus à assurer sa survie car le sort s'acharne particulièrement sur sa relève.

 

En effet, l'accompagnement de notre fils et frère tout au long de sa douloureuse maladie a été une épreuve pour notre famille, tant nous avions de la peine à le voir souffrir et s'en aller petit à petit. Notre consolation est de savoir qu'il a été très bien soigné par l'équipe médicale qui avait la responsabilité de sont traitement.

 

Vous avez également été nombreux, confrères et amis, à le porter dans la prière ou à lui témoigner votre attachement. Nous vous assurons que cela lui a été très réconfortant.

 

Chers tous,

Ma souffrance est comble d'autant plus qu'à chaque fois, pour mon malheur, je suis appelé à m'adonner à cet exercice harassant et contre nature qu'est celui d'ensevelir ceux qui sont appelés à m'ensevelir; à prononcer des oraisons funèbres de ceux qui devaient célébrer ma gloire; à combler le vide de ceux qui devaient assurer ma retraite. Qu'ai-je fais, Ô ciel, pour mériter une telle peine?

 

Désiré, mon fils, après la mort de tes frères et soeurs susmentionnés, tu es resté l'un de mes derniers remparts. Aurai-je le courage d'évoquer nos longs entretiens autour de la famille pendant lesquels je t'instruisais sur la tenue de la famille aprés la disparition de notre génération, nous les parents? Pourras-tu encore me rappeler tes assurances et tes approches pour diriger la famille et assurer son avenir? Comment oublier ces jours pleins d'espoir et de rêve où tu es venu m'annoncer ton ordination sacerdotale, ton insrciption au tableau de l'Ordre des Médecins, ta nomination comme Médecin des Hôpitaux affecté à l'Hôpital Général de Référence de KOLE et comme DG de l'ISTM/KOLE?

 

A peine je commençais à savourer ce plaisir, hélas, on m'annonce ta mort! Prêtre mais aussi Médecin, tu as été tout entier expert de la vie. Pour toi, la vie éternelle commence ici-bas, la vie sur terre n'est que le prélude de la vie céleste, aussi le corps, l'âme et l'esprit méritent-ils l'égal soin.

 

Je n'oublierai jamais tes belles actions accomplies par le courage sans espoir de récompense. Tu as combattu le bon combat comme croyant et comme citoyen. En tant que pasteur, ton courage prophétique a peut-être dérangé mais aussi et certainement permis de construire et d'améliorer le monde, endurant avec dignité les sacrifices énormes, le front toujours dressé et tendu vers l'avenir.

 

Je me rappelle ta miséreuse vie d'étudiant, calme, studieux, poli et surtout digne. Médecin des hôpitaux et Directeur Général de l'ISTM/KOLE, tu as rendu service avec cette efficacité et cette humilité qu'on te reconnait. Tu irradiais de et par ta présence les êtres qui avaient la chance de te côtoyer. Ta vie est un témoignage que nous donnerons sans cesse au monde.

 

Excellence Mgr,

Révérends Pères,

Messieurs les Abbés,

Révérendes Soeurs,

Mesdames et Messieurs,

 

Nous déplorons aujourd'hui une énorme perte. Le vide que laisse et laissera le Dr Abbé Désiré dans notre famille n'est pas près d'être comblé. C'est Lamartine qui traduit le mieux mon état d'esprit quand il dit: "un seul être vous manque et tout est dépeuplé".

 

Par la foi, nous vous invitons à ne pas vous attrister. Notre fils, frère, ami, prêtre, médecin, professeur a fait son chemin et accompli sa destinée. Cet accomplissement nous permet de le savoir en de Bonnes Mains. Un jour nous le reverrons. Je suis sûr qu'il nous attend déjà. Eclaireur de nos vies, il devient le premier éclaireur de l'itinéraire à suivre.

 

Pour la famille éprouvée,

Papa Paul Marcel NSOMBO.

ABBÉ DÉSIRÉ NSOMBO, HOMME DISCRET ET BON, VIENT DE NOUS QUITTER
ABBÉ DÉSIRÉ NSOMBO, HOMME DISCRET ET BON, VIENT DE NOUS QUITTER
ABBÉ DÉSIRÉ NSOMBO, HOMME DISCRET ET BON, VIENT DE NOUS QUITTER
ABBÉ DÉSIRÉ NSOMBO, HOMME DISCRET ET BON, VIENT DE NOUS QUITTER
ABBÉ DÉSIRÉ NSOMBO, HOMME DISCRET ET BON, VIENT DE NOUS QUITTER
ABBÉ DÉSIRÉ NSOMBO, HOMME DISCRET ET BON, VIENT DE NOUS QUITTER
ABBÉ DÉSIRÉ NSOMBO, HOMME DISCRET ET BON, VIENT DE NOUS QUITTER
ABBÉ DÉSIRÉ NSOMBO, HOMME DISCRET ET BON, VIENT DE NOUS QUITTER
ABBÉ DÉSIRÉ NSOMBO, HOMME DISCRET ET BON, VIENT DE NOUS QUITTER
ABBÉ DÉSIRÉ NSOMBO, HOMME DISCRET ET BON, VIENT DE NOUS QUITTER
ABBÉ DÉSIRÉ NSOMBO, HOMME DISCRET ET BON, VIENT DE NOUS QUITTER
ABBÉ DÉSIRÉ NSOMBO, HOMME DISCRET ET BON, VIENT DE NOUS QUITTER
ABBÉ DÉSIRÉ NSOMBO, HOMME DISCRET ET BON, VIENT DE NOUS QUITTER
ABBÉ DÉSIRÉ NSOMBO, HOMME DISCRET ET BON, VIENT DE NOUS QUITTER
ABBÉ DÉSIRÉ NSOMBO, HOMME DISCRET ET BON, VIENT DE NOUS QUITTER
ABBÉ DÉSIRÉ NSOMBO, HOMME DISCRET ET BON, VIENT DE NOUS QUITTER
ABBÉ DÉSIRÉ NSOMBO, HOMME DISCRET ET BON, VIENT DE NOUS QUITTER
ABBÉ DÉSIRÉ NSOMBO, HOMME DISCRET ET BON, VIENT DE NOUS QUITTER
ABBÉ DÉSIRÉ NSOMBO, HOMME DISCRET ET BON, VIENT DE NOUS QUITTER
ABBÉ DÉSIRÉ NSOMBO, HOMME DISCRET ET BON, VIENT DE NOUS QUITTER
ABBÉ DÉSIRÉ NSOMBO, HOMME DISCRET ET BON, VIENT DE NOUS QUITTER
Repost 0
Published by Administration du Blog - dans ANNONCE DU DECES
commenter cet article
13 avril 2015 1 13 /04 /avril /2015 09:14

Le jardin de ce monde ne fleurit que pour un temps, dit-on! Père Alphonse SMET n'est plus. Il a fleuri jusqu'à l'âge de 88 ans. Ministre de Dieu, homme d’une impressionnante et intarissable rentabilité intellectuelle, Père Smet est et restera toujours vivant dans nos cœurs jusqu'au jour où nous rendrons notre dernier soupir. Il sied de lui rendre un ultime hommage.

 

Adieu Père Alphonse Smet

 

Beaucoup d'entre vous ont certainement appris la nouvelle en retard! Le père Alphonse Smet n'est plus. Son corps inanimé a été trouvé tard le vendredi Saint dans le couloir du couvent des Passionistes à Wezembeek-Oppem.  Après une émouvante messe d'action de grâce célébrée ce vendredi 10 avril 2015 dans l’Église paroissiale du dit couvent, l’illustre disparu a été porté à terre au cimetière communal de Wezembeek.

 

De nombreux amis, membres de famille, confrères religieux et sympathisants étaient présents à cette célébration d’adieu pour lui rendre un dernier hommage.   Dans son éloge funèbre, le père Vital Otshudialokoka, l'actuel provincial des Pères Passionistes en République Démocratique du Congo, a salué la mémoire d’un éminent chercheur et d’un formateur religieux passioniste convaincu, qui, par son zèle et son dévouement, a engendré des générations d’intellectuels et des religieux éprouvés, dédiés au service de l’Église et de la nation de la République Démocratique du Congo.

 

Cet ami de l’Afrique,  missionnaire au Congo-Kinshasa pendant 30 ans, était peut-être fort peu connu dans le diocèse de Tshumbe qu’il n’eut à visiter que  quelques rares fois. On comprend que contrairement aux autres missionnaires, à sa messe des funérailles, la représentation des «Sankurois» était fort marginale. Et pourtant le diocèse de Tshumbe représentait la partie congolaise de son cœur. Il aimait évoquer la tragédie de son frère aîné l’Abbé Raphaël Smet, ancien professeur au petit séminaire d’Onema-Otutu, mort accidenté en 1967 à Bena-Dibele alors qu’il amorçait une traversée périlleuse du fleuve Sankuru à bord d’une Jeep. Une de ses sœurs (religieuse) a travaillé quelques années comme missionnaire à la paroisse d'Onema-Otutu. Nombre de ses confrères ont évolué  dans cette partie de la République Démocratique du Congo comme missionnaires. Autant de raisons qui justifiaient ses attaches particulières et affectives au pays des Atetela.

 

D’ailleurs la dernière fois qu’on s’est vu, quatre jours avant son décès,  il me montra avec enthousiasme le récent ouvrage de l’Abbé Louis Wemalowa: «ASHIDI».  Il en avait fait des montagnes de photocopie et travaillait à sa réédition artisanale. On trouve encore rangées sur les tables de la salle de récréation à l’étage des piles de ces papiers soigneusement disposés. C’est certainement les dernières photocopies qu’il a eu à  réaliser dans sa vie, lui qui a passé  le gros de sa carrière à effectuer ce genre d’exercice. Il me confia alors son intention d’offrir les appareils de reliure qui traînaient dans la bibliothèque passioniste de Wezembeek à l’Université Notre-Dame de Tshumbe où, disait-il,  les finalistes doivent se rendre à Kinshasa pour relier leurs travaux de fin d’études. Voilà qui révèle, si besoin est, le cœur sensible de cet homme de valeur, soucieux de l’émergence intellectuelle  de la jeunesse africaine.

 

Ils sont nombreux au Congo-Kinshasa et en diaspora, ses anciens étudiants en philosophie à Lubumbashi, aux Facultés Catholiques de Kinshasa (UCC) et à l’Institut de philosophie Saint Augustin (dont il fut par ailleurs le cofondateur et un moment recteur) qui se souviennent de celui qu’ils aimaient appeler «prof» de la rigueur scientifique. Il a su replacer le père Placide Tempels sur l’orbite et remettre ses publications sur la philosophie africaine au goût du jour. Par ce fait, Smet devenait une icône fort admirée et admirable de la philosophie africaine. Travailleur acharné et chercheur infatigable, il est tombé l’arme à la main, toujours assoiffé de trouver en quoi il pouvait encore être utile pour faire avancer la science en Afrique. Grâce à lui j’ai pu apprécier la quintessence de cette parole du  Psaume 91: «Vieillissant il fructifie encore».

 

À 88 ans, Smet faisait encore montre d’une impressionnante et intarissable rentabilité intellectuelle. En quelques mois, il avait réussi à réaliser avec brio la synthèse de 1000 pages du catéchisme de Mgr Hagendorens, premier évêque de Tshumbe. Sitôt ce travail fini, il trouvait des arguments pour ouvrir un autre chantier de recherche. Il occupait ainsi ses vieux jours jusqu’à cet après midi de vendredi saint où la mort inopinée est venue le surprendre l’arrosoir à la  main; cherchant à faire refleurir les plants morts du Printemps. Vous avez dit Anecdotique?

 

P. François Moke Ndele, cp.      

De gauche à droite (1ère photo): Père Karel et Père Alphonse SMET; (seconde photo) Père Alphonse SMET au milieu.
De gauche à droite (1ère photo): Père Karel et Père Alphonse SMET; (seconde photo) Père Alphonse SMET au milieu.

De gauche à droite (1ère photo): Père Karel et Père Alphonse SMET; (seconde photo) Père Alphonse SMET au milieu.

Repost 0
Published by Père François MOKE NDELE, cp. - dans ANNONCE DU DECES
commenter cet article
8 février 2014 6 08 /02 /février /2014 09:21
Avis de décès
°°°°°°°°°°°°°°°°
 
 
Aux fidèles catholiques du Diocèse de Tshumbe,
Aux amis et connaissances,
 
 
Le Diocèse de Tshumbe et la Congrégation des sœurs Franciscaines du Diocèse ont la douleur de vous annoncer une bien triste nouvelle: le décès de la Sœur Jeanne DIKOMO survenu aux Cliniques universitaires de Kinshasa.
 
Dans la nuit du 07 au 08 février 2014 il a plu au Seigneur de rappeler à Lui l'âme de sa fidèle servante, de la Congrégation diocésaine des  sœurs de Saint François d'Assise de Tshumbe, en République Démocratique du Congo.
 
Née le 16/08/1963, à Yanga Longonya, de Gabriel MBOYO et Véronique KOSO,   la Sœur  Jeanne fit son entrée dans la Congrégation des Soeurs de Saint François d'Assise de Tshumbe le 16 juillet 1980. Au terme de deux ans de Postulat (1980-1982), elle fut admise au Noviciat pour deux autres années (1982-1984). Elle prononça ses voeux perpétuels le 02/08/1993. De 1995 à 1997, la Soeur Jeanne exerça la charge de Vice-maitresse des novices. En compagnie de ses promotionnaires, en 2009, elle célébra ses 25 ans de vie religieuse. 
 
Après avoir obtenu sa licence en Pédagogie près l'Université nationale de Kinshasa, UNIKIN en sigle, la Soeur Jeanne fut engagée comme Assistante à l'Université Notre-Dame de Tshumbe, UNITSHU en sigle, et affectée comme Appariteur à la Faculté de Science de l'Education.
 
Entrée dans la Joie du Seigneur à un peu plus de 50 ans, la Soeur Jeanne DIKOMO a été distinguée pour sa contribution au service des autres en qualité de vice-maitresse, d'économe et de préfet d'école.
 
Prions pour elle afin que "Pax animae suae"!
 
Pour le Diocèse de Tshumbe,
 
 
Abbé Pierre Claude OKONDJO
Commission diocésaine de Communication Sociale.
 
                            -------------------------------------------------------------------
 
Registre de condoléances
 
 
1. Mende René
Le 07/02/2014 à 12h48 PM
 
 
Je présente mes très sincères et émues condoléances au Diocèse de Tshumbe Ste Marie, à la Famille biologique ainsi qu’aux Consœurs de la regrettée Sœur Jeanne DIKOMO qui nous laisse de nombreux exemples de  l’amour des siens et de sa convivialité. C’est fort triste !!!
Que la terre de nos Aïeuls lui soit très douce.
 
 
 
 
2. Jean-Marie Otshudi

À tshukaparle@yahoogroups.com

Le 07 février 2014 à 1h35 PM

 
 
 
C'est avec grande tristesse et émotion que je viens d'apprendre la disparition de ma sœur Jeanne.
Au nom de ma petite famille, je présente au Diocèse de Tshumbe et à la Congrégation religieuse, ainsi qu'à sa famille biologique mes condoléances les  plus émues.
Que ton âme repose en paix dans la gloire du Seigneur, ma sœur Jeanne.
 
Jean-Marie Otshudi
Montreal/Canada
 
 
 
3. Dieudonné Wamu Oyatambwe
Aujourd’hui à 5h09 PM
 
Losango la kandji efula mete! 
Elle était si gentille, si humble, et toujours au service des autres. 
 
Que le Seigneur, à qui elle a consacré sa vie, l'accueille dans sa demeure éternelle.
Et sincères condoléances encore à tous ceux et à toutes celles que son départ inopiné afflige.
 
 
Dieudonné Wamu Oyatambwe
 

4. Donatien MUAMBA

Le 09 février 2014 à 11h59 AM
 
Bonjour à tous,

Paix à l'âme de la soeur Jeanne. Puisse le Seigneur qu'elle a servi
l'accueillir dans sa demeure.
 
De tout coeur,

Donat MUAMBA
Directeur de la Radio Fraternité
Diocèse de Mbujimayi
 
5. Abbé Fortunat TSHIABA
Le 09 février 2014 à 15h53.
 
Que le Bon Dieu accueille la défunte religieuse dans son giron céleste.
Nos condoléances les plus attristées.au Diocèse-frère de Tshumbe,aux soeurs franciscaines de Tshumbe et à sa famille biologique.
Requiescat in Pace.

Abbé Fortunat TSHIABA
CODICOS/DIOCESE DE LUEBO
 
 
6. AMALEBONDRA RICHARD
Le 09 février 2014 à 16h20 PM
 
Nos condoléances les plus chrétiennes à la famille de Dieu de Tshumbe. Puisse Jésus Le Bon Berger accueillir dans son repos éternel l'âme de notre Soeur.
Abbé Richard.
Isiro.
 
7. Jean Claude Muhindo
Le 09 fév 2014 à 15h39 PM
Nos condoléances , merci de nous informer
Abbé Jean Claude Muhindo
Bukavu.
 
 

8. Radio Tomisa

Le 10 février 2014 à 16h10 PM
 
C'est avec beaucoup d'émotions que nous apprenons le décès, selon le plan de Dieu, de notre sœur. Nos condoléances les plus attristées au peuple de Dieu du diocèse de Tshumbe. Que Notre Créateur lui accorde un repos éternel paisible. En union de prières.
Fr. Narcisse Mungeye.
 
8. Abbé Innoncent Mukambilwa
Le 15 février 2014 à 9h43 AM
 
Le Diocèse de Goma présente ses condoléances
Abbé Innocent MUKAMBILWA.
Soeur Jeanne DIKOMO dans son bureau de travail
Soeur Jeanne DIKOMO dans son bureau de travail
Soeur Jeanne DIKOMO dans son bureau de travail
Soeur Jeanne DIKOMO dans son bureau de travail
Soeur Jeanne DIKOMO dans son bureau de travail
Soeur Jeanne DIKOMO dans son bureau de travail

Soeur Jeanne DIKOMO dans son bureau de travail

Repost 0
Published by Pierre Claude OKONDJO - dans ANNONCE DU DECES
commenter cet article
17 décembre 2013 2 17 /12 /décembre /2013 17:56

Frère Jean Oputute 1

 

Aux Révérends Frères de la Passion,

 

Je suis le numéro 515. Je suis de ceux qui ont connu Frère Jean OPUTUTE, notre Directeur, et suis très attristé par sa perte.

Frère Jean, pour moi, est non seulement un monument, mais aussi un modèle de vie.

"Pardon frère", comme nous le répétions à longueur de journée, tu nous as conduits à la rivière Lokombe et Voko, à Okolofé, en pique-nique, en promenade à Djuwola. Tu étais notre initiateur, notre coiffeur attitré, notre soigneur, notre chasseur, notre pêcheur, notre éleveur, notre cultivateur, notre guide, notre référence, notre bon Directeur. 

Te souviens-tu, Frère, de ce chant que nous avons ressassé pour toi durant des années: «Directeur nous sommes tes enfants, nous prions Seigneur pour qu’il te protège, dans cet âge qui nous fera citoyen. Bonjour, bonjour Directeur»?

Frère, tu te souviens encore de ce que nous avions fait pour toi de ton retour d'OKOLO? Nous t’avions accueilli en héros après avoir débarrassé notre Diocèse de ce lion-prédateur qui terrorisait les hommes et les animaux à Okolo et dans les environs.

Frère Jean, notre Directeur, aujourd'hui, tu viens de bâtir ta maison là-haut sur la montagne.

Nous irons tous chez nous voir nos parents (bis), kizito ôôôôô, Kiiiiii, ziiiii, tooooo. Nous irons chez nous frères et messieurs... on se reverra.

Merci, Seigneur, de nous avoir permis de rencontrer cet grand homme ici-bas.

 

Que lui soit accordé votre repos, Dieu de bonté! 

Adieu Frère.
    

Mukanga Dieudonné

 Ancien de KIZITO. 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------    

Alphonse Ndjate: SANTO SUBITO! Aucun doute, le frère OPUTUTE mérite l'ouverture immédiate d'un procès en béatification. La mobilisation de chrétiens catholiques de Tshumbe pour cette cause ne devrait soufffrir d'aucune réserve. Bienheureux soit-il! Cet homme était un exemplaire dans sa foi. Kandji lo okakitonyi waso la nde. 

   

Ongenongeno lo diomuyelo diande lo woladi wa pondjo.
   
"Nde akakokambe Owandji
Loseno lande lootondo
Yoowolongole".
 
Alphonse NDJATE
Envoyé depuis un mobile Samsung 
     

****************************************************************************************************************

REGISTRE DE CONDOLÉANCES

 

  1. Frederic Molwa Masikini: Mes condoléances à mon frère antoine katako,le supérieur général,à la congrégation et à sa famille biologique.
  2.  Mes sincères condoléances à tous nos Frères de la Passion. Puisse le Seigneur augmenter en vous la Foi en la Résurrection.
    Courage au Frère Général.
    Emmanuel Luhumbu
    Envoyé de mon iPad 
  3. Willy Lohandjola Muhindi: Ooooooo, ce n'est pas vrai! Aaaaaaa, paix à son âme! Mes condoléances à tous les frères de la Passion de Tshumbe.
  4.  Raph Wema: Paix à son âme et mes sincères condoléances à la congrégation des frères de la Passion.
  5. Henriette Eke: Que son âme repose en paix!
  6. Léon Onyakonde: "Oputute wa deko" mbakamakeetaka, mbuta ate "nkucu ka cunju"! We akakambe Kristo la cunju , la deewo l'ohetoheto ndo aha la mbongunengune; Ndame Kristo akosha ekata ka lokumu kalongosolende ane ce wetawo memba kuruse kakinde! "lux eterna luceat eis domine..." RIP ONANGESO! Tasanga nkandji la diocèse d'otondo djekoleko l'oluyi wa anangeso wa nkandji ya yeso!
  7. Bernard Longanga: Nous nous joignons aux autres pour exprimer nos condoléances les plus attristées aux frères de la passion et à tout le Diocèse de Tshumbe. Que l'âme de l'illustre disparu repose en paix.
  8. Joseph Marie Omole Lokonga: Que son âme repose en paix; Wonya ete l'okambi wakinde wedi.
  9. Lambert Shesa: «Que c'est triste d'apprendre la mort de Frère Jean Oputute! C'était pour nous un père et une mère lorsque tout jeune, presque bébé, nous arrivions à l'Institut Saint Kizito. Je me souviendrai toujours de ses encadrements lors des piques-niques à rivière Lokombe et Voko comme l'a dit un de nos frères. Il était toujours comme une mère pour bercer les tout-petits lorsque nous nous mettions à pleurer pour un rien. Il connaissait les caprices de tout le monde et savait comment s'y prendre pour nous calmer. Frère Jean, nous te pleurons car nous ne reverrons plus ici bas mais nous savons qu'auprès du Seigneur tu as bien ta place. Tu laisses un grand héritage que nous avons la grande charge de perpétrer. Que ton âme repose en paix! »
  10. Héribert Kalema (Abbé André OMEONGA): "éducateur consciencieux, aimant et châtiant bien...travailleur infatigable à la force herculéenne, amoureux de la nature et des plantes médicinales, on ne saura jamais évaluer le riche patrimoine détenu par le regretté Frère Jean. Il l'a hérité, il nous l'a légué, particulièrement à tout kizitien. Le meilleur hommage que nous te devons, inoubliable Père, Directeur et Frère: c'est de laisser éclore et croître cette graine de vie que tu as semée en chacun de nous...Nous sommes fiers de toi et fiers d'être passés par le moule de tes mains. Ma vocation sacerdotale et celle de mon frère et ami abbé Ambroise Mutshembe nous les devons grâce à ta recommandation pour le Petit Séminaire d'Otutu. Tu as bien choisi ce mois significatif de décembre pour rencontrer ton Créateur. Que le Divin Enfant de Noël t'ouvre à sa Paix et à sa joie éternelle."  

Administrateur du Blog.

Repost 0
Published by Administrateur du Blog - dans ANNONCE DU DECES
commenter cet article
16 décembre 2013 1 16 /12 /décembre /2013 20:00

Frère Jean Oputute

Le Diocèse de Tshumbe est profondément affecté!

 

En ce troisième dimanche de l'Avent, le 15 décembre 2013, notre église particulière perd un des pionniers de la Congrégation diocésaine des Frères de la Passion de Notre Seigneur Jésus-Christ.

 

Frère Jean OPUTUTE vient d'être rappelé à Dieu à l'âge de 90 ans. Sa mort ampute la Congrégation d'un membre clé et d'une bibliothèque bien fournie aussi bien pour la Congrégation que pour le Diocèse.      

 

Né à Katako-Kombe en 1923, Frère Jean OPUTUTE est entré très jeune dans la Congrégation diocésaine des Frères de la Passion.

  1. Il émit ses premiers voeux le 22 décembre 1945.
  2. En 1954, il se consacra pour toujours au Seigneur en prononçant ses voeux perpétuels le 22 décembre.
  3. Le 22 décembre de l'an 1970, il célébra son Jubilé d'Argent.
  4. La célébration de son Jubilé d'Or eut lieu le 22 décembre 1995.             

 

D'un esprit mature doté d'une grande sagesse, Frère Jean OPUTUTE fut élu Conseiller à vie dans la Congrégation dont il était membre.

    
Resté lucide jusqu'à son dernier soupir, Frère Jean laisse à ceux qui l'ont connu l'exemple d'un religieux toujours fidèle à son Chapelet et à son Bréviaire.
 

 

Le Lundi 16 décembre 2013, il a été porté à terre au cimetière diocésain de Tshumbe à la fin des obsèques religieuses célébrées le même jour en l'église cathédrale Sainte Marie.  

  
Qu’il soit remercié pour avoir laissé à sa Congrégation et à tout le diocèse une vie exemplaire riche d'enseignements.

Owandji, merci d'avoir été, toute votre vie durant, si aimablement disponible à célébrer le bonheur de donner plutôt que de recevoir.

Nous ne vous oublierons jamais.

 

Que votre âme repose en paix!

 

Abbé Pierre Claude OKONDJO

Commission Diocésaine de Communication Sociale.

   

 

Frère Jean Oputute 2

 

Frère Jean Oputute 1

 

Repost 0
Published by Abbé Pierre Claude OKONDJO - dans ANNONCE DU DECES
commenter cet article
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 09:00

Abbé Marcel KALONDAPhoto d'ordination sacerdotale 

 

 

 
Profonde consternation au diocèse de Tshumbe!
 
 
Une fois de plus et de façon différente, la mort vient de frapper à la porte de l'Église-Famille qui est à Tshumbe. XVI ans de ministère presbytéral viennent d'être fauchés à 45 ans de vie!
 
Au lendemain des cérémonies de la levée définitive du deuil de monsieur l'abbé Gaston SHONGO, organisées le 09 juin 2012 à Righini,  on l'attendait à la solennelle concélébration du "Corpus Domini" ainsi qu'à la procession qui s'ensuivait. Le 10 juin 2012. Mais hélas, monsieur l'abbé Marcel KALONDA n'y était pas. Son corps, sans vie, a été retrouvé à porte barricadée, dans sa chambre sise sur Avenue de l'Univeristé, 200, Quartier Gombele (ex Righini) à Kinshasa-Lemba
 
Monsieur l'abbé Marcel KALONDA est venu au monde le 1er septembre 1967. Il a été ordonné prêtre du diocèse de Tshumbe le 08 septembre 1996.
 
Après avoir été au service du Christ et de ses frères, 16 ans durant, il vient de conclure brutalement son pèlerinage terrestre à 45 ans de vie. 
  
Seigneur Jésus, tu es le repos après les fatigues, tu es la vie après la mort: accorde à celui que tu as appelé à enseigner, à sanctifier et à gouverner ton peuple la joie qui ne finit pas.
Que Dieu accorde toute sa miséricorde à monsieur l'abbé Marcel afin que son âme repose en paix!
 
 
 
Abbé Pierre Claude OKONDJO
Prêtre du Diocèse de Tshumbe
Communicateur Social Institutionnel.
**********************************************
 
 
 
CONDOLEANCES ET TEMOIGNAGES
==============================
 
  
Dimanche 10 juin 2012 18h08
De:
À: "ANJASHIWATSHUMBE@yahoogroupes.fr
 
  
Lasamba Anangeso ce, Asaserdose wakiso wa diocèse da tshumbe, ndo lawakombolee dihonga lo dyetawo, teeya shate: nyoi k'okristo eeko dyotwelo lo dyomuyeelo da pondjo nsuke la Kristo leele kyoko ya loseno lakiso.
 
L'ekolo wa Nyangeso Maria wa la Lourdes, l'okeyi wele laso lo diocèse, lambokica anima w'onangeso lambotocika, Abbé Marcel Kalondalo pelo dyakinde.
 
Mama Maria asha nkumbo kande ka lo demba woladi la dihonga lo disambe dihole tshe dyayonga otanda one.
 
 
Ama Phine Anabondjo.
*****************

 

 

  

Lundi 11 juin 2012 7h59
De:  
 
Monsieur l'Abbé,
 
 
La mort frappe toujours de "façon différente".
 
Tambokahana lanyu tshe kandji kene ka woke lo ekambokambo kikina kene kambonyokome nyu Andjaashi Nzambi ndo tanyokeketshe lo dietawo dianyu.
 
Nyoi lee, nyoi lee, noyi lee...wolo  aye lende ewo na?" mbakatembaka l'Ototo. Rien n'a changé et rien ne devrait changer pour nous qui croyons à la résurrection des morts.
Encore une fois, toutes mes condoléances à Mgr l'Evêque de Tshumbe, à tous ses prêtres et surtout à la famille biologique de mon jeune frère Marcel Kalonda. Paix à son âme!
 
Woladi wayale lenyu Andjaashi Nzambi wakiso wa lemiyaso.
Alphonse NDJATE
*****************

 
 
 Lundi 11 juin 2012 8h46
 
C'est avec tristesse que j'apprends le décès de l’Abbé Marcel Kalonda qui fut notre Doyen au Grand Séminaire de Kabwe.
 
J’adresse mes plus sincères condoléances à toute l’église famille de Tshumbe et à sa famille biologique.
 
Que ces quelques mots puissent vous apporter le réconfort en ces moments douloureux.
Que son âme repose en paix. 
 
Pierre Shosola 
*************

Lundi 11 juin 2012 9h39
De:


Monsieur l'Abbé,
 
C'est avec peine et consternation que je viens d'apprendre la mort inopinée et brutale de notre confrère, M. l'Abbé Kalonda. Au nom de tous les miens, les condoléances au Diocèse. Nsambi olongole lo osase wa pondjo.
 
Abbé Robert ESAMBA
Diocèse de Mweka.
******************

 
Lundi 11 juin 2012 10h23
De:
À: "cecos-codicos-rdcongo" cecos-codicos-rdcongo@googlegroups.com

 

Je suis particulièrement consterné par la mort inopinée de l'abbé Marcel Kalonda.
 
Je présente mes condoléances les plus émues à sa famille biologique et à l'église diocésaine de Tshumbe.
 
Que son âme repose en paix ! 
 
 
Augustin Tshiband Mabuzinz
Rédacteur en chef de la revue Tekemenayi à Kananga.
*******************************************
 
 
Lundi 11 juin 2012 11h20
De:
 
Nos condoléances à toute la communauté de Tshumbe  pour la mort du regretté abbé  Marcel.
Que son ame repose en paix!

Xavier Nsiala
Cenco/cecos  
Centre interdiocésain - Kinshasa
**************************

 

 

REMERCIEMENTS DE LA CODICOS TSHUMBE

"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""

 

 

Chers Confrères et amis,

Chers collègues communicateurs,

 

 

La Commission Diocésaine de Communication Sociale vous remercie de vos nombreux témoignages de sympathie que nous avons reçus à l'occasion de la perte cruelle qui a frappé le diocèse de Tshumbe, la famille du confrère et tous les fidèles de notre Eglise particulière.

 

Vos témoignages si émouvants ont été pour nous un précieux réconfort. 

 

Nous en restons très reconnaissants et émus.  

 

  

Abbé Pierre Claude OKONDJO

Communicateur Social Institutionnel.

******************************

 

 

 

 
Repost 0
Published by Abbé Claude OKONDJO - dans ANNONCE DU DECES
commenter cet article