Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ANJASHI WA TSHUMBE
  • ANJASHI WA TSHUMBE
  • : Un espace web pour informations et communications, échanges et contacts, analyses, opinions et débats sur la vie. Champs d'intérêt: Vie de l'Église Catholique Romaine et vie en République Démocratique du Congo.
  • Contact

Profil

  • Pierre Claude OKONDJO
  • Prêtre du Diocèse de Tshumbe, en République Démocratique du Congo. De formation philosophique et théologique. Certifié en anglais auprès de "The Language Center of Ireland". Docteur en Sciences de Communication Sociale Institutionnelle.
  • Prêtre du Diocèse de Tshumbe, en République Démocratique du Congo. De formation philosophique et théologique. Certifié en anglais auprès de "The Language Center of Ireland". Docteur en Sciences de Communication Sociale Institutionnelle.

Rechercher

6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 20:55

Visite-KIOMI-3.jpg

«L’évêque est tenu par l’obligation, de visiter chaque année son diocèse en tout ou en partie, de telle sorte qu’il le visitera en entier au moins tous les cinq ans, par lui-même, ou, s’il est légitimement empêché, par l’évêque coadjuteur ou l’évêque auxiliaire, par le Vicaire général ou le Vicaire épiscopal ou bien par un autre prêtre» (canon 396).

 

 Confié à Monseigneur Nicolas DJOMO, successeur de Monseigneur Albert YUNGU, premier Évêque autochtone, d'heureuse mémoire, le diocèse de Tshumbe est une portion du Peuple de Dieu qui est en République Démocratique du Congo; cette portion est divisée en trois vicariats forains: le Nord, le Centre et le Sud.   

 

Vivant au coeur du pays, les enfants de Dieu qui sont à Tshumbe habitent une région très enclavée et dont l'accès est énormément difficile.

  

Accédant au siège épiscopal en 1997, Monseigneur Nicolas DJOMO, s'emploie, bon gré, mal gré à améliorer la mobilité et à ouvrir l'accès au diocèse et au Sankuru. L'État, presque absent dans le territoire, se voit suppléer par l'Église Catholique. C'est elle qui s'occupe sérieusement de la population en matière de santé et d'éducation scolaire; c'est encore elle qu'on voit à l'oeuvre dans la construction des routes et aussi des ponts en bois et en béton armé.

 

Mu par la sollicitude particulière pour certains coins du diocèse et tenu par l'obligation pastorale de sa charge, l'évêque de Tshumbe effectue chaque année la visite d'un bon nombre de paroisses.

 

Dans l'Octave de la Nativité de 2012, en raison de la situation écologique des fidèles et des ministres de la pastorale ordinaire dans la paroisse de KIOMI, l'évêque de Tshumbe a décidé d'effectuer sa visite au Vicariat du Centre. Située à plus ou moins 210 Km de Tshumbe, la paroisse de KIOMI Saint Vincent était à l'honneur. En proie au délabrement très avancé des infrastructures routières, Nicolas DJOMO ne pouvait se permettre de jouir d'une mobilité ni facile ni agréable. La route est tellement mauvaise que le voyage a duré 12 heures du temps. 

  

Grâce à un véhicule solide et bien adapté aux conditions locales des routes (du genre en image, octroyé par Missio Aachen), le prélat de Tshumbe est quand même arrivé au bout de ses peines. Les populations de la région lui ont réservé un bel accueil et accouru très nombreuses à sa rencontre.

 

De telle façon, le "père" et le "pasteur" des enfants de Dieu apprend à mieux connaître les personnes qui ont soif de l’Évangile et dont il a la charge de gouverner et de paître; les personnes qui partagent leur environnement avec les lions et les léopards, les éléphants, les  serpents et les gorilles sans oublier la météorologie qui peut influer sur les conditions de circulation ou de travail. Il apprend aussi à découvrir et à palper du doigt les réalités du territoire telles qu'elles sont affrontées par les fidèles et ses coopérateurs, à apprécier en particulier le travail missionnaire.  

 

Cette visite, placée dans l'Octave de la Nativité de Notre Seigneur, en la célébration de l'année de la foi, a valu plus qu'un signe. Elle a servi de confort et d'encouragement aux baptisés de Saint Vincent dans leur mission de témoigner du Christ dans la foi et l'espérance.

 

Ainsi la visite pastorale de l'Évêque de Tshumbe à KIOMI aura été un moment essentiel. Un moment fort pour l'Évêque de vivre pendant un temps parmi ses fidèles, de connaître ses ouailles et ses proches collaborateurs. Il lui sert également à préparer sa visite "ad limina", moment où se rendant à Rome il présentera les réalités du diocèse au pape et à ses collaborateurs. Aussi en célébrant avec eux la solennité de Sainte Marie Mère de Dieu, l'occasion a permis au père Évêque de leur rappeler, qu'après Dieu, c'est à Marie que nous devons Jésus.

 

Qui comprendra jamais les amabilités, la douceur de ce Nom que l’Ange Gabriel le Lui avait assigné à l’avance au jour de l’Annonciation et qui résume l’Amour infini de Dieu pour Sa créature? Saint Bernard a dit de délicieuses paroles du saint Nom de Jésus: «Le Nom de Jésus, c’est du miel pour la bouche, une mélodie pour l’oreille, un ravissement pour le cœur».

 

Puisse le saint Nom de Jésus être toujours sur nos lèvres et dans notre cœur pendant toute notre vie de foi! Puisse-t-Il être notre Espérance dans les vicissitudes de la vie du ministère sacré, dans l'exercice de la charge d'enseigner, de sanctifier ou de gouverner le peuple de Dieu.

 

Les années passent, le Christ demeure!

 

 

Abbé Claude OKONDJO

Communicateur social institutionnel.-   

 

Visite-Pastorale-KIOMI.jpg

 

Visite-Pas-KIOMI-2.jpg

 

Visite-Pas-KIOMI-4.jpg

 

Visite-Past-KIOMI-5.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Abbé Claude OKONDJO - dans ACTIVITES PASTORALES
commenter cet article

commentaires

windows8-drivers.com 24/07/2014 13:17

A bishop who leads such simple life and work along with common people is never a usual sight for the people! I am sure that such people are the real prides of the Catholic Church. This is truly inspiring for everyone.