Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DIOCÈSE DE TSHUMBE

DIOCÈSE DE TSHUMBE

Église Catholique au Sankuru, République Démocratique du Congo.


ACCUEIL DES RESTES DU CORPS DE MGR JOSEPH HAGENDORENS À KINSHASA: HOMMAGE D'UN PRÊTRE DIOCÉSAIN

Publié par Abbé André Wato Ndjate sur 16 Janvier 2020, 12:43pm

Catégories : #EVENEMENTS

Chers frères et sœurs,

 

à l’occasion du  retour au Diocèse des restes de Son Excellence Monseigneur Joseph Hagendorens, premier évêque de notre diocèse, pour inhumation en la cathédrale de Tshumbe, nous remercions de prime abord notre Père du Ciel pour ce que l’Esprit Saint a suscité et réalisé par le ministère de ce grand pasteur et dont  nous sommes aujourd’hui  bénéficiaires, laïcs autant que religieux, religieuses et ministres ordonnés. Nous avons une dette de reconnaissance à Son Excellence Mgr Nicolas DJOMO, évêque du Diocèse, pour la réalisation de ce projet tant souhaité par les congrégations dont Mgr Hagendorens a été fondateur que par l’ensemble de peuple de Dieu du Diocèse de Tshumbe.

 

Pour mémoire, trois questions fondamentales dont les réponses nous renseigneront succinctement sur la vie de cet illustre pasteur et justifieront notre devoir de reconnaissance, expression d’hommages à travers ces quelques pages bien prisées: qui est Monseigneur Joseph Hagendorens? Que  retient la mémoire collective des Ankutshu-Anamongo de son ministère dans notre diocèse? Comment a été organisé l’accueil des restes de sa dépouille mortelle  à Kinshasa dans la maison diocésaine de Righini?

 

I. L’HOMME ET SON ŒUVRE: QUI EST MONSEIGNEUR  HAGENDORENS ?[1]

Joseph Augustin Hagendorens, né le 15 avril 1894 à Marakerke, est le fils de Constant Hagendorens et Adrianna Heymans, province d’Anvers en Belgique. Après ses études primaires dans son village il entre, pour les études secondaires, dans la maison de formation des Pères Passionistes vers 1906 et y continue ses études de Philosophie et de Théologie entre 1906 et 1912. En 1911, il fait sa profession religieuse perpétuelle et prend le nom d’Eusèbe en religion. La guerre de 1914-1918 éclate et le Père Eusèbe est enrôlé comme brancardier. Pendant cette crise, il fait l’expérience de la détresse et de la souffrance humaine qui va le consolider dans sa vocation.  Le 21 janvier 1921, Eusèbe Hagendorens est ordonné prêtre. Après son ordination, il est nommé professeur au Scolasticat des Pères Passionistes. Dans la suite, il devient Supérieur de la Communauté de Natoye et consulteur provincial. Ayant quitté la Belgique le 28 décembre 1934 pour une mission au Congo, terre de mission, le Père Eusèbe HAGENDORENS va fouler le sol du Sankuru début 1935. Il était arrivé à Lodja le premier Février de la même année.

 

Concours de circonstance aidant, par la Constitution Apostolique du 25 Mai 1936, le Saint-Siège érigea notre circonscription ecclésiastique en Préfecture Apostolique avec siège à Tshumbe Sainte Marie et  comme titulaire le Père Eusèbe HAGENDORENS qui sera nommé Préfet Apostolique le 29 Juillet 1936.

 

Le 13 Mars 1947, le Pape Pie XII va promouvoir la Préfecture Apostolique de Tshumbe Sainte Marie en Vicariat Apostolique, et nommera Mgr Joseph HAGENDORENS premier Vicaire Apostolique.

 

Il est consacré Evêque le 02/05/1947 à Courtrai en Belgique. Monseigneur Joseph Hagendorens avait pris pour devise: «CRUCIFIXUS SALVET»  (Que le Crucifié nous sauve). Que le Christ crucifié sauve les TETELA.  De spiritualité passioniste, c’est sous la bannière de la Croix du Christ, une croix plantée sur le cœur, signe du sacrifice de l’amour divin qu’il a porté toute sa vie sur son habit religieux, qu’il a placé la mission de l’évangélisation de son diocèse. Le 10 Novembre 1959, les Vicariats Apostoliques deviennent des diocèses et le Diocèse de Tshumbe fut érigé en 1961. Mgr J. Hagendorens est confirmé Evêque diocésain et devient le premier évêque résidentiel du diocèse de Tshumbe. Atteint par la limite d’âge, Mgr Joseph A. Hagendorens se retire et prend sa retraite le 9 avril 1968. Directement après la consécration de son successeur Mgr Albert YUNGU, il retourne vivre au couvent des passionistes à Wezembeek Oppem. C’est donc là qu’il a rendu son dernier souffle le 20 avril 1976, âgé de 82 ans. C’est là également qu’il fut inhumé au cimetière des pères passionistes.

Aujourd’hui,  afin de  lui rendre un hommage mérité, le Diocèse de Tshumbe a jugé opportun de demander aux diverses instances le retour au diocèse des restes de sa dépouille pour inhumation à la cathédrale Sainte Marie de Tshumbe.

 

II. DEVOIR DE MEMOIRE: QUE RETIENT-ON DE LUI ?

Premier évêque de notre diocèse, Porte-étendard de la Croix du Christ,  Mgr Joseph A. Hagendorens s’est investi héroïquement avec ses charismes de l’ordre, de la discipline et de l’amour de Dieu et des hommes dans l’expansion et l’épanouissement de l’œuvre de l’évangélisation du nouveau et jeune diocèse dont il est l’initiateur.

 

Parmi les grandes réalisations durant son ministère, la postérité retiendra  trois GRANDES œuvres qui ont marqué la vie de l’Eglise particulière de Tshumbe et dont nous sommes encore bénéficiaires aujourd’hui.

 

La toute première grande œuvre, c’est l’expansion de l’Eglise de Dieu dans la terre des Ankutshu-Anamongo.

 

Après les quatre postes de mission laissées par les Pères Scheutistes, à savoir Tshumbe Sainte Marie (1910), Katako Saint Martin(1913), Lodja Saint Désiré (1916) et Lubefu  Saint Jean Baptiste(1917),  le Vicariat Apostolique de Tshumbe sera quadrillé  par Mgr J. A. Hagendorens de l’est à l’ouest, du nord au sud.  Seront  alors construites les  missions d’Okolo Saint Joseph (1945), Bena-Dibele Saint Paul de la Croix, Dikungu Sainte Hélène (1947), Omendjadi Saint Antoine (1948), Kiomi Saint Vincent (1950), Nganga Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus (1955), Onema Ototo Sainte Famille (1957) et Yenga Saint Gabriel (1959)

 

La deuxième grande œuvre, c’est la création des institutions ecclésiastiques et l’essor dans le domaine de l’Education et de la Santé. Monseigneur J. A. Hangendorens  a procédé à la fondation des institutions ecclésiastiques ci-après :

  • La Congrégation diocésaine des Frères de la Passion (1945);
  • La Congrégation diocésaine des Sœurs de Saint François d’Assise (1953);
  • Le Petit Séminaire Saint Gabriel ONEMA OTOTO (1958).

 

Il aura largement contribué à développer et à consolider l’Ecole Normale. Plus tard celle-ci constituera le noyau à partir duquel vont naître et se développer les premières écoles secondaires au Sankuru.

Dans le domaine de la santé, il avait construit trois hôpitaux:

  • Hôpital de Tshumbe Ste Marie (actuellement HGR de Tshumbe),
  • Hôpital de Katako-Kombe (actuellement HGR de Katako),
  • ainsi que la Léproserie de Dikungu (actuellement HGR de Dikungu).

                                                          

La troisième grande œuvre enfin, c’est la défense et la promotion de la langue Otetela. Monseigneur J. A. Hagendorens avait les deux pieds, le cœur et l’âme bien ancrés dans cette terre des ANKUTSHU–ANAMONGO  qu’il aimait tant. Un homme de foi et de conviction, il était un fervent défenseur de la culture tetela. Il affirme l’existence de Otetela comme langue et commence à rédiger  des livres en Otetela, pour se défendre contre les tentatives des autorités coloniales d’imposer une autre langue dans l’enseignement au Sankuru. Jusqu’au dernier souffle avant sa mort, il n’a jamais cessé de promouvoir cette langue Otetela. Ainsi nous lui devons : Le Dictionnaire Français-Otetela, le Dictionnaire Otetela-Français, Gramatika Otetela (Grammaire Otetela), Dikelemba dy’oyooyo (Nouveau Testament), dibuku d’esambo, Katakesimu (Catéchisme), le périodique «Nkuruse » en Otetela, premier organe de presse de la région et le recueil des proverbes tetela.

 

III. ACCUEIL DES RESTES DE SON CORPS A KINSHASA

Eu égard à toute l’œuvre évangélique qu’il a réalisée au sein du diocèse et du Sankuru en général, sous l’impulsion de Son Excellence Mgr Nicolas DJOMO, toute la communauté tetela résidant à Kinshasa s’est mobilisée pour lui rendre hommage mérité à travers plusieurs activités organisées:

- 8 Janvier 2020, arrivée à Kinshasa des restes de Mgr HAGENDORENS en présence d’une impressionnante délégation composée de prêtres diocésains,  pères passionnistes, et des sœurs franciscaines. Le cortège quitta l’aéroport jusqu’à la morgue de l’hôpital saint Joseph ou devait reposer momentanément  les restes de leur pasteur.

- Dimanche 12 janvier: levée de la morgue et exposition dans la maison diocésaine de Tshumbe à Righini accompagnée de plusieurs cérémonies en signe manifeste d’hommage:

 

A 15h00, Mgr Nicolas DJOMO, l’ordinaire du Diocèse de Tshumbe, accueillît le corps à la porte  de la maison de Righini conformément aux rites des funérailles prescrits par l’Eglise. L’exposition a suivi cette courte cérémonie d’accueil en présence des fidèles composés de plusieurs personnalités en signe de déférence à l’égard de l’illustre disparu.

 

De 17h à 19h, une messe solennelle d’action de grâce fut célébrée   avec plus de 10 prêtres, environ 40 religieux et religieuses de diverses congrégations et instituts religieux, une foule compacte de fidèles ressortissant de toutes les paroisses du diocèse de Tshumbe et vivant ici à Kinshasa, qui se sont déplacés pour rendre  hommage à leur premier pasteur du diocèse à l’occasion de l’arrivée à Kinshasa en provenance de la Belgique des restes de sa dépouille. Il y a lieu de signaler en particulier la présence d’une forte délégation des ANKUTSHU-ANAMONGO, conduite par leur Président; la présence de la Présidente honoraire  de l’Assemblée Nationale, Madame Philomène OMATOKO, des Honorables députés et sénateurs, des Professeurs de l’Université Notre Dame de Tshumbe et d’autres professeurs présents à Kinshasa, la première promotion du Petit Séminaire  Saint Gabriel et les anciens séminaristes,  les aînées de la Congrégation des Sœurs diocésaines de Saint François d’Assise.

 

Cette Eucharistie selon le vœu de tous et de chacun  est une action de grâce à Dieu, signe d’hommage déférent et expression de reconnaissance   pour le ministère de ce bon et fidèle serviteur, ce pasteur ardent qui s’était dépensé pendant 34 ans en faveur des ANKUTSHU-ANAMONGO, province du Sankuru, comme missionnaire d’abord  puis comme premier évêque du diocèse de Tshumbe.

 

Après cette messe célébrée avec accent de la liturgie céleste par Mr. l’abbé Richard Loleha, a succédé le moment des témoignages par les anciens qui l’ont connu, les prêtres et les religieuses. De ces nombreux témoignages tres édifiants et mémorables, on retient en substance que Monseigneur Joseph Augustin  Hagendorens a cherché à plaire à son Créateur et a conformé sa vie à ses principes même si les conditions n’étaient pas forcément favorables. De lui, beaucoup, ayant encore une mémoire tenace, ont rappelé avec fierté inédite ses nombreuses itinérances pastorales et ses visites régulières dans les paroisses et dans les villages, pour y  célébrer l’eucharistie et conférer  le sacrement de confirmation qu’il affectionnait particulièrement.

 

D’autres ont reconnu que Mgr J.A. Hagendorens s’est toujours  montré un pasteur humble, zélé et généreux.  Grâce à son zèle et au travail des vaillants missionnaires passionistes et prêtres autochtones sous sa coordination, des centaines de milliers de personnes ont adhéré à la foi chrétienne. La culture du peuple Tetela a été enrichie. L’Eglise particulière de Tshumbe dont il  a été pionnier et fondateur,  a, par l’Evangélisation, contribué au développement intégral de tout homme et de tout l’homme. Comme le grain de sénevé jeté en terre (Luc 13,19), la Parole de Dieu a produit des fruits inestimables et a suscité des transformations profondes dans tous les domaines de la vie: santé, éducation, culture, évangélisation, etc.

 

Après ce long moment de témoignages, la veillée aux accents festifs a connu plusieurs séquences: animation angélique  de la chorale Owoto, chants bien ponctués  de louange et d’adoration par les membres de renouveau charismatique, chansons et danses folkloriques de la culture rythmés par les griots Tetela, séquence de prière par les religieuses franciscaines. La veillée, bien rimée et rythmée par diverses cérémonies, est allée jusqu’à l’heure du départ vers l’aéroport à 4h du matin pour le transfert au diocèse.

 

Tout bien pesé, la nuit du 12 au 13 janvier, demeure une  nuit inédite et inoubliable dans la mémoire collective des Ankutshu-Anamongo résidant à Kinshasa et dans les annales d’or du diocèse de Tshumbe.

 

Enfin, nous  rendons grâce au Seigneur, pour sa grande bienveillance et l’immensité de sa sollicitude en faveur des descendants d’ONKUTSHU – MEMBELE; Nous le remercions pour sa grande bienfaisance à l’endroit de notre Pasteur feu Monseigneur Joseph A. Hagendorens et pour son soutien à son ministère durant 34 ans. Que le nom du Seigneur soit loué à jamais !

 

Fait à Kinshasa, le 14 /01/2020

 

Abbé André Wato Ndjate

Prêtre du diocèse de Tshumbe.

 


[1] N.B. Pour d’amples informations sur la vie et les grandes réalisations de Mgr HANGEDORENS dans notre Diocèse, nous vous conseillons de lire les sources dont nous nous sommes inspirées:

- NGUWO NDJOVU, André, En marche avec le christ, lumière des nations. Célébration du centenaire de l’évangélisation au diocèse de Tshumbe, Kinshasa, MédiasPaul, 2010. 192 P.

- DJOMO LOLA Nicolas, annuaire 2010, Editions de la Chancellerie diocésaine Tshumbe Sainte Marie.

- DJOMO LOLA Nicolas dans son message adressé aux filles et fils du Sankuru lors de l’annonce du retour des restes de son Exc. Mgr Hagendorens au Diocèse pour y être inhumés, message publié à TSHUMBE le 12 décembre 2020.

ACCUEIL DES RESTES DU CORPS DE MGR JOSEPH HAGENDORENS À KINSHASA: HOMMAGE D'UN PRÊTRE DIOCÉSAIN
ACCUEIL DES RESTES DU CORPS DE MGR JOSEPH HAGENDORENS À KINSHASA: HOMMAGE D'UN PRÊTRE DIOCÉSAIN
ACCUEIL DES RESTES DU CORPS DE MGR JOSEPH HAGENDORENS À KINSHASA: HOMMAGE D'UN PRÊTRE DIOCÉSAIN
ACCUEIL DES RESTES DU CORPS DE MGR JOSEPH HAGENDORENS À KINSHASA: HOMMAGE D'UN PRÊTRE DIOCÉSAIN
ACCUEIL DES RESTES DU CORPS DE MGR JOSEPH HAGENDORENS À KINSHASA: HOMMAGE D'UN PRÊTRE DIOCÉSAIN
ACCUEIL DES RESTES DU CORPS DE MGR JOSEPH HAGENDORENS À KINSHASA: HOMMAGE D'UN PRÊTRE DIOCÉSAIN
ACCUEIL DES RESTES DU CORPS DE MGR JOSEPH HAGENDORENS À KINSHASA: HOMMAGE D'UN PRÊTRE DIOCÉSAIN
ACCUEIL DES RESTES DU CORPS DE MGR JOSEPH HAGENDORENS À KINSHASA: HOMMAGE D'UN PRÊTRE DIOCÉSAIN
ACCUEIL DES RESTES DU CORPS DE MGR JOSEPH HAGENDORENS À KINSHASA: HOMMAGE D'UN PRÊTRE DIOCÉSAIN
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents