Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DIOCÈSE DE TSHUMBE

DIOCÈSE DE TSHUMBE

Église Catholique au Sankuru, République Démocratique du Congo.


LA PAROISSE D'EKENYI SAINT LOUIS EN LIESSE

Publié par Pour la Chancellerie, Abbé Jean-Pierre EKOMBO sur 24 Juillet 2018, 08:25am

Catégories : #EVENEMENTS

Le 16ème dimanche, soit 22 juillet 2018, dans la Paroisse d’EKENYI Saint Louis, un événement sans précédent a marqué la vie de la cité de Wembo-Nyama. Traditionnellement reconnue comme Centre et Chef-lieu de l’Eglise Méthodiste Unie, 28ème Communauté du Congo Central, cette cité a vibré aux rythmes des cordes d’un œcuménisme improvisé par le sentiment d’un sincère et indéniable rapport de fraternité entre l’Eglise Catholique romaine et celle Méthodiste ci-haut évoquée.

En fait, depuis 2016, à la suite du décret épiscopal portant autorisation de bâtir une église paroissiale dans cette cité, les travaux de construction de ladite église ont commencé conformément au plan présenté par l’architecte et selon les principes et les règles de la liturgie et de l’art sacré. En dépit du retard dû au ravitaillement en matériels de construction – retard indépendant des services diocésains – les travaux se sont achevés en Juillet 2018 et la date du 22 juillet fut fixée pour la bénédiction de cette église. Et cette bénédiction fut vraiment solennelle dans tous ses aspects.

La solennité de cette célébration est allée au-delà des dispositions liturgiques et du rituel suivie pour son accomplissement: elle s’est caractérisée par la marque d’œcuménisme voulue par la Communauté Méthodiste et joyeusement accueillie par l’Eglise catholique dans la fraternité chrétienne suscitant même la curiosité des autres communautés de foi. En fait, l’Evêque Daniel LUNGE, Evêque Méthodiste qui se trouvait pendant cette période à Wembo-Nyama, n’a pas ménagé ses efforts pour la réussite de cet événement religieux. Ainsi, ordonna-t-il que toutes les communautés protestantes locales ferment leurs églises particulières pour se rendre au culte catholique de bénédiction de la nouvelle église qui, sans doute aucun, est une nouvelle présence du Christ au milieu de son peuple.

L’Evêque du Diocèse de Tshumbe, Mgr Nicolas DJOMO, parti le matin du même jour de Tshumbe vers Ekenyi, effectuant ainsi par voie routière une quarantaine de kilomètres qui séparent la paroisse d’EKENYI du siège épiscopal, y trouva l’Evêque méthodiste, les pasteurs des églises méthodistes locales et les fidèles du Christ de ces églises, unis aux fidèles catholiques de la paroisse susmentionnée au sein de ladite paroisse. Tous attendaient dans l’euphorie et dans la méditation selon les cas, l’heure du début de la célébration de la messe. Dans cette auguste assemblée, se trouvaient aussi l’Abbé Albert SHOYAKA et Monsieur RICHARD, venus des Etats-Unis d’Amérique respectivement comme initiateur du projet de construction de l’Eglise et représentant des ceux qui ont principalement financé ladite construction.

A 9 h 30’, devant une foule innombrable des fidèles – un nombre considérable des participants venus des communautés ecclésiales vivantes de base actives dans plusieurs villages pastoralement évangélisés par les animateurs pastoraux de cette paroisse –, l’Evêque de Tshumbe commença dehors la célébration et, à la suite d’une procession longue et hautement peuplée, ouvrit rituellement la porte de la nouvelle Eglise pour l’eucharistie. C’est au cours de cette célébration que l’église elle-même, le tabernacle ainsi que l’ambon furent bénis et l’autel fut dédicacé.

En bon Pasteur, devant une foule aussi nombreuse, l’Evêque n’a pas manqué de nourrir l’assemblée de la Parole de Dieu, avant de la nourrir du Corps et Sang du Christ. Exploitant les lectures du 16ème dimanche, l’Evêque a focalisé son homélie sur 3 points:

  1. La sollicitude de notre Seigneur Jésus qui, non seulement fait participer ses disciples à l’œuvre de l’Evangélisation, mais prend soin d’eux pour les porter à part afin de se reposer. En rapport à ce premier point, le Prélat a exhorté tous les fidèles du Christ à imiter la tendresse et la compassion de notre Seigneur. Aujourd’hui, a-t-il dit, c’est par la vie chrétienne de chacun de nous que le Christ continue à se manifester pour réconforter nos frères humains.
  2. Le deuxième point s’est focalisé sur la présence de Dieu au milieu de son peuple. S’inspirant de la 2ème lecture où Saint Paul, s’adressant aux Ephésiens leur fait comprendre les effets du voisinage avec le Christ, l’Evêque a invité les fidèles de Ekenyi à se rendre compte des bénéfices spirituels récoltables de et dans cette nouvelle église, signe visible et mystique de la présence de Dieu. Tous les sacrements y seront conférés ; les prières communautaires et personnelles y seront élevées vers le Père céleste, Dispensateur de tout don parfait.
  3. Au troisième point, l’Evêque a non seulement manifesté sa reconnaissance vers les différents acteurs pour l’édifice – sans oublier les fidèles dans leur contribution locale – mais surtout, par des paroles justes, a invité la communauté paroissiale à bien vouloir prendre soin de cette église. S’inspirant de la première lecture tirée du livre de Jérémie, il a exhorté la communauté à perpétuer cette attitude de Bon Pasteur. Les bienfaiteurs ont rallongé la largesse de Dieu vers le troupeau qui est à EKENYI ; les fidèles d’EKENYI aussi doivent maintenir indemne non seulement l’édifice mais surtout la cohésion fraternelle et la conscience d’appartenance à une seule bergerie gérée par Dieu Lui-même. La messe prit fin à 12 h 16’.

Evidemment, dans cette grande liesse, la clé de la nouvelle église et celle du tabernacle furent remises à l’abbé Philippe, curé de la paroisse. L’évêque méthodiste n’a pas non plus perdu l’occasion de souligner la franche collaboration entre les deux Eglises. Le Chef coutumier Malu Malu, prenant la balle bondissante, s’inspirant de l’homélie du pontifiant du jour, lança aussi un message fort à toute la communauté sous son autorité à respecter et à protéger cet édifice comme il se doit. Après la messe, un festin à la taille de l’événement a été offert par la communauté paroissiale aux différentes couches sociales venues pour la cause. Danses, chants et divers expressions de convivialité s’en sont suivis.

 

Pour la Chancellerie,

 

Abbé Jean-Pierre EKOMBO

LA PAROISSE D'EKENYI SAINT LOUIS EN LIESSE
LA PAROISSE D'EKENYI SAINT LOUIS EN LIESSE
LA PAROISSE D'EKENYI SAINT LOUIS EN LIESSE
LA PAROISSE D'EKENYI SAINT LOUIS EN LIESSE
LA PAROISSE D'EKENYI SAINT LOUIS EN LIESSE
LA PAROISSE D'EKENYI SAINT LOUIS EN LIESSE
LA PAROISSE D'EKENYI SAINT LOUIS EN LIESSE
LA PAROISSE D'EKENYI SAINT LOUIS EN LIESSE
LA PAROISSE D'EKENYI SAINT LOUIS EN LIESSE
LA PAROISSE D'EKENYI SAINT LOUIS EN LIESSE
LA PAROISSE D'EKENYI SAINT LOUIS EN LIESSE
LA PAROISSE D'EKENYI SAINT LOUIS EN LIESSE
LA PAROISSE D'EKENYI SAINT LOUIS EN LIESSE
LA PAROISSE D'EKENYI SAINT LOUIS EN LIESSE
LA PAROISSE D'EKENYI SAINT LOUIS EN LIESSE
LA PAROISSE D'EKENYI SAINT LOUIS EN LIESSE
LA PAROISSE D'EKENYI SAINT LOUIS EN LIESSE
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents