Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : DIOCÈSE DE TSHUMBE
  • DIOCÈSE DE TSHUMBE
  • : Église Catholique au Sankuru, en République Démocratique du Congo.
  • Contact

Profil

  • Pierre Claude OKONDJO
  • Prêtre du Diocèse de Tshumbe, en République Démocratique du Congo. De formation philosophique et théologique. Certifié en anglais auprès de "The Language Center of Ireland". Docteur en Sciences de Communication Sociale Institutionnelle.
  • Prêtre du Diocèse de Tshumbe, en République Démocratique du Congo. De formation philosophique et théologique. Certifié en anglais auprès de "The Language Center of Ireland". Docteur en Sciences de Communication Sociale Institutionnelle.

Rechercher

18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 11:23

Témoignage en commémoration de son odieux assassinat le 17 janvier 1961 à Shilatembo durant la sécession du Katanga. Cette malheureuse nouvelle ne fut connue du public congolais que plusieurs jours après que les assassins belges aient fait diversion en prétendant que Lumumba et ses compagnons d’infortune Okito et Mpolo avaient fui dans la brousse et abattus par des villageois non autrement identifiés. Mais la vérité finit par éclater et provoqua un tollé d’indignation et de protestation à travers le Congo et le Monde. Les assassins s’étaient acharnés sur la dépouille mortelle de Lumumba en lui arrachant les dents, en extirpant son cerveau de la boite crânienne, en dissolvant le reste du corps dans l’acide. Les commanditaires de l’assassinat croyaient par cette barbarie mettre fin à la pensée politique de Lumumba.

 

Personnellement j’ai connu et fréquenté Patrice Emery Lumumba à Léopoldville, aujourd’hui Kinshasa quand il est venu avec sa famille habiter au Quartier Renquin(Matonge) à quelques pas du domicile de Papa Joseph Bonaventure Lutula chez qui je résidais pendant les vacances au 70 rue Irebu. En fait Papa Joseph était marié à la sœur ainée de maman Pauline Opango ce qui me permit de fréquenter la famille Lumumba sans protocole. Nommé Directeur Commercial de Bras-Congo, puis Président du MNC en août 1958 j’ai eu à l’accompagner dans ses déplacements partout il prononçait des meetings de conscientisation politique aux populations et l’implantation des sections MNC dans Léopoldville. Au début je me posais des questions: pourquoi cet homme devenu plus qu’Immatriculé par sa nomination au poste de directeur, cherchait il à faire la politique .Il me rassurait que faire la politique était la voix obligée pour changer la société, surtout sortir du joug colonial et de l’avilissement de l’homme noir, les injustices faites aux noirs de la colonie belge étaient tout simplement inacceptables. J’ai compris alors qu’il privilégiait de lutter pour le bien être collectif que se contenter de sa propre promotion dans l’échelle des évolués de la colonie. Sa détermination contrastait avec son flegme et sa bonté, c’était un homme bon ouvert, gentil, serviable, confiant dans son engagement politique, sincère, désintéressé de bakchich et de compromission ,il s’identifiait au pays ,au peuple congolais, il me répéta à plusieurs reprises qu’il ne croyait pas qu’un noir puisse le trahir à moins qu’il soit armé de l’épée du colonialiste. Les choses vont s’accélérer dans le sens de l’histoire, revenu de la Conférence Pan Africaine d’Accra, Lumumba,en compagnie de Diomi Gaston tient le 28 décembre 1958 un meeting déterminant à surchauffer les esprits à l’indépendance du pays: le Congo ne peut plus être considéré comme une colonie d’exploitation ni de peuplement, son accession à l’indépendance est la condition sine qua non à la paix. C’était au Rond Point Victoire.

 

Le 20 février 1960 débute alors la Table Ronde de Bruxelles sans Lumumba, incarcéré arbitrairement à la prison de Jadotville , aujourd’hui Likasi au Katanga. À la table ronde les discussions piétinent, alors les leaders congolais à l’unanimité exigent la libération immédiate et sans condition de Patrice Emery Lumumba, Président du MNC.

 

Arrivé à Bruxelles et à sa première séance le 27 février 1960 Lumumba pose le problème de l’indépendance immédiate du Congo, celle-ci sera accordée mais au 30 juin 1960.Ce 30 juin 1960 fut un jour béni par un soleil éclatant, un ciel bleu azur, la liesse populaire à son comble ,j’étais présent au Palais de la Nation ,témoin oculaire du triomphe de mon Héros, convaincu et convaincant, triomphe du peuple congolais libéré de l’oppression coloniale et surexcité par l’espérance d’une meilleure qualité de vie dans un pays à construire plus beau qu’avant. Le discours de Lumumba ce 30 juin 1960 fut un discours blindé, de rupture d’avec l’ordre colonial, d’immense espoir, de rêve du peuple congolais, du renouveau de l’homme noir, du décollage au développement pour l’Afrique entière, hélas jugé d’opprobre sur le colonisateur évincé par les ennemis du Congo, prétexte à la persécution de Lumumba.

 

Pr Dr M’Pania PM

Chevalier de l’Ordre National du Léopard.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pr Dr M’Pania PM - dans DOSSIER PATRICE-EMERY LUMUMBA
commenter cet article

commentaires

omnitech guides 22/12/2014 08:40

I did read about the event from one of the blog that I regularly follow and it was clear from the entry he had done, that the meet was a fabulous experience in every aspect. I do regret that I could not make up to it.