Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ANJASHI WA TSHUMBE
  • ANJASHI WA TSHUMBE
  • : Un espace web pour informations et communications, échanges et contacts, analyses, opinions et débats sur la vie. Champs d'intérêt: Vie de l'Église Catholique Romaine et vie en République Démocratique du Congo.
  • Contact

Profil

  • Pierre Claude OKONDJO
  • Prêtre du Diocèse de Tshumbe, en République Démocratique du Congo. De formation philosophique et théologique. Certifié en anglais auprès de "The Language Center of Ireland". Docteur en Sciences de Communication Sociale Institutionnelle.
  • Prêtre du Diocèse de Tshumbe, en République Démocratique du Congo. De formation philosophique et théologique. Certifié en anglais auprès de "The Language Center of Ireland". Docteur en Sciences de Communication Sociale Institutionnelle.

Rechercher

21 avril 2015 2 21 /04 /avril /2015 09:52

Au nom de l’Evêque de Tshumbe, le Directeur de la Caritas diocésaine, le Curé de la paroisse abritant le collège Saint Augustin et un représentant des élèves se sont relayés samedi 11 avril 2015 à Lodja pour plaider auprès du Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté (EPS-INC) en vue de la réhabilitation de leur établissement scolaire.


En fait, naguère florissant, le collège Saint Augustin de Lodja, qui comprend l’Institut Esemula et l’Institut Mgr Albert Yungu, est aujourd’hui l’ombre de lui-même. Et pourtant, il a contribué à la formation d’éminentes personnalités de la RDC, originaires du Sankuru, telles que le ministre de la Communication et des médias, Lambert Mende, et le Député Christophe Lutundula. «Notre Père Evêque, Mgr Nicolas Djomo, a tenu à ce que vous puissiez visiter notre collège dans son état actuel», a indiqué Monsieur l’Abbé Antoine Okitandjo, s’adressant au ministre Maker Mwangu.

 

Le Curé de la paroisse abritant ce collège et un élève ont renforcé ce plaidoyer. Après les remerciements et mot de bienvenue, le porte-parole des élèves a rappelé la vétusté des bâtiments de leur collège, victime de plusieurs orages, dont le plus récent est celui du 09 mars 2015. «C’est pour nous un réconfort de vous partager nos peines et souffrances», a noté l’élève. En fait, le collègue St Augustin a été créé en 1952 par l’Eglise catholique. La situation dressée par le porte-parole des élèves est sombre: «pas de tableaux noirs, ni de bibliothèque; les murs vétustes s’écroulent au jour le jour; sa concession est envahie par les ennemis de l’éducation au vu et au su des autorités, etc.» Et de poursuivre: «Voilà pourquoi, nous les élèves de ce collège lançons un cri d’alarme, aux personnes de bonne volonté, surtout à l’Etat, d’intervenir pour sauver cette grande institution de la destruction complète. Ce faisant, l’on sauvera la formation de  plus de 1.000 élèves, filles et garçons, en leur donnant un bon cadre pour l’épanouissement de leur intellect».


Dans son allocution, le Curé a remercié le Ministre Mende pour les tôles qu’il a déjà envoyées pour le collège !

«Environ 50.000 écoles sur toute la république, dont 30 à 35% dans un état acceptable»

 

En réponse à ces discours, le Ministre de l’EPS-INC a demandé à ses interlocuteurs de cultiver l’esprit d’initiative, de leadership et d’auto-prise en charge. Sans faire de promesse particulière, il s’est dit solidaire face aux doléances de ces collégiens, en rassurant que cette école n’est pas abandonnée; car même à titre individuel, il y a déjà des initiatives pour la sauver! «Il y a toujours moyen de se mobiliser et de prendre des initiatives localement pour trouver solution à ce genre de problème», a martelé le Ministre Maker Mwangu.


Il en a profité pour reparler du vaste programme de reconstruction de 1.000 écoles par an lancé par le Président de la République. «Nous avons autour de 50.000 écoles sur toute la république, dont 30 à 35% dans un état acceptable», a indiqué le ministre, dans un langage franc. Le gap ou le nombre d’écoles à reconstruire, est énorme.  «Si nous devons attendre que chaque fois l’Etat vienne pour poser un acte de reconstruction, je vous assure, nous atteindrons le siècle prochain. Nous devons nous mettre au travail localement, et à tout moment», a exhorté le ministre Mwangu, soulignant que l’éducation est l’affaire de tout le monde.


Abordé par caritasdev.cd à l’issue de cette visite, le Directeur de Caritas Tshumbe, Abbé Antoine Okitandjo, s’est dit «profondément touché par une promesse sans promesse, mais c’est une promesse du ministre de l’EPS-INC concernant l’école Esemula, dont la toiture était emportée par le vent».

 
Guy-Marin Kamandji

LE DIOCÈSE DE TSHUMBE PLAIDE POUR LA RÉHABILITATION DU COLLÈGE SAINT AUGUSTIN DE LODJA

Partager cet article

Repost 0
Published by Guy-Marin Kamandji
commenter cet article

commentaires