Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ANJASHI WA TSHUMBE
  • ANJASHI WA TSHUMBE
  • : Un espace web pour informations et communications, échanges et contacts, analyses, opinions et débats sur la vie. Champs d'intérêt: Vie de l'Église Catholique Romaine et vie en République Démocratique du Congo.
  • Contact

Profil

  • Pierre Claude OKONDJO
  • Prêtre du Diocèse de Tshumbe, en République Démocratique du Congo. De formation philosophique et théologique. Certifié en anglais auprès de "The Language Center of Ireland". Docteur en Sciences de Communication Sociale Institutionnelle.
  • Prêtre du Diocèse de Tshumbe, en République Démocratique du Congo. De formation philosophique et théologique. Certifié en anglais auprès de "The Language Center of Ireland". Docteur en Sciences de Communication Sociale Institutionnelle.

Rechercher

27 décembre 2014 6 27 /12 /décembre /2014 10:54

Des mots me manquent pour exprimer l'émotion qui m'a envahi en apprenant le décès de celle qui m'appelait "NDOI" et insistait à ce que, en retour, je l’appelle, en lieu et place de Maman Pauline ou TANTE, NDOI.

 

C'était au début des années 60 du siècle dernier, au Caire, alors République Arabe Unie, aujourd'hui République Arabe Égyptienne...

 

Je me rappelle encore la grande villa que le gouvernement égyptien de l'époque, sous Gamal Abdel Nasser, avait mise à la disposition de la famille Lumumba, après l’assassinat odieux du premier Premier Ministre congolais démocratiquement élu. Villa dans laquelle nous, étudiants en RAU, venions, après l'opération "Omega", vivre de près tous les Hérauts du Lumumbisme et du nationalisme congolais (D. Bochely, G. Soumialot, T. Kanza, G. Yumbu, A. Kisonga, M. Kasongo, Nkumu, Mongali et beaucoup d'autres…) qui avaient trouvé refuge dans la capitale égyptienne.

 

Nous, novices lumumbistes, y venions pour suivre de près les petits et grands détails de la vie et de la pensée politique de notre Héros National, Patrice-Emery Lumumba, que ceux-là qui l'avaient côtoyé et, parfois, accompagné dans sa courte vie et carrière politiques racontaient, rapportaient.

 

Cette grande villa, située dans le quartier Zamalek (Le Caire), était, en fait, le lieu où nous, novices lumumbistes, faisions nos classes…

 

J'allais continuer à parler de cette époque riche en événements et en informations de ma vie.

 

Mais hélas…! Est-ce le moment…?

 

Je garde de NDOI l'image d'une grande Dame et d'une Maman congolaise qui aimait s'entourer des Lumumbistes, orphelins de leur Idole et Guide.

 

Cher François,

Chère Julienne,

Cher Roland,

Chers Membres de la famille biologique et politique de NDOI,

 

Je saisis la présente occasion pour vous présenter mes condoléances les plus attristées et vous assurer que je suis, à vos côtés, en ce moment de profondes douleurs et de fortes émotions.

 

Ce que nous ne devons, cependant, pas perdre de vue, c'est que, faisant mienne une des Sagesses africaines, "NDOI n'est pas morte". C'est dire qu'elle est et restera à tout jamais vivante et au centre de nos pensées.

 

Que son âme repose en paix…

 

Iseewanga Indongo-Imbanda

 

UNE GRANDE DAME CONGOLAISE S'EN EST ALLÉE

Partager cet article

Repost 0
Published by Iseewanga Indongo-Imbanda - dans EVENEMENTS
commenter cet article

commentaires