Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ANJASHI WA TSHUMBE
  • ANJASHI WA TSHUMBE
  • : Un espace web pour informations et communications, échanges et contacts, analyses, opinions et débats sur la vie. Champs d'intérêt: Vie de l'Église Catholique Romaine et vie en République Démocratique du Congo.
  • Contact

Profil

  • Pierre Claude OKONDJO
  • Prêtre du Diocèse de Tshumbe, en République Démocratique du Congo. De formation philosophique et théologique. Certifié en anglais auprès de "The Language Center of Ireland". Docteur en Sciences de Communication Sociale Institutionnelle.
  • Prêtre du Diocèse de Tshumbe, en République Démocratique du Congo. De formation philosophique et théologique. Certifié en anglais auprès de "The Language Center of Ireland". Docteur en Sciences de Communication Sociale Institutionnelle.

Rechercher

20 octobre 2014 1 20 /10 /octobre /2014 09:51
Après avoir réfléchi sur les défis de la famille dans le contexte de l'évangélisation, le prochain synode se penchera sur "la vocation et la mission de la famille dans l'Eglise et dans le monde contemporain". Il se déroulera du 04 au 25 octobre 2015, soit un synode de trois semaines. 
 

Ce second synode sera donc un synode de trois semaines, avec des représentants élus des différentes conférences épiscopales.

 

Après ce IIIe synode "extraordinaire" d'octobre 2014 (5-19 octobre), et un an de réflexion, les évêques poursuivront leur travail sur les défis de la famille aujourd'hui.

 

A l'issue du "rapport après le débat" de ce lundi 13 octobre, le "drame continue" par conséquent, a dit en souriant le cardinal philippin Luis Antonio Tagle, archevêque de Manille, l'un des présidents délégués. Il a aussi fait observer qu'il n'est "pas facile" de "mettre ensemble" les éléments du rapport. Il a pour cela salué les "héros" du synode, dont le rapporteur, le cardinal Peter Erdö, archevêque d'Estergom-Budapest (Hongrie).

Le synode a été "franc, ouvert, charitable envers les autres": comme le pape François l'avait demandé, a-t-il commenté.

 

Mais le "chantier"est ouvert, a ajouté Mgr Bruno Forte, archevêque de Chieti-Vasto (Italie), secrétaire spécial du synode: chacun a parlé avec une "totale liberté" en s'efforçant "d'écouter les autres". C'est un exercice de la "synodalité": "avoir la patience de marcher ensemble pour évoluer ensemble", en assemblée de tant de pays et cultures différents. C'est une "synodalité spatiale" en même temps que temporaire: il faut du temps pour marcher ensemble. Et "tel a été l'esprit du Concile Vatican II": l'esprit de "Gaudium et Spes", qui "ne juge pas le monde" mais fait siennes "les joies et les souffrances" des contemporains.

 

La solution n'est pas dans "tout ou rien", mais dans les nuances pour "accompagner": un "esprit d'accompagnement, de progressivité et de maturation", de "gradualité" de mise en oeuvre de l'enseignement de l'Eglise, a fait observer l'archevêque italien.

 

Le cardinal Ricardo Ezzati Andrello, sdb, archevêque de Santiago du Chili et président de la Conférence éspicopale chilienne, a souligné l'atmosphère "de grande écoute" et une "grande capacité de miséricorde", de "comprendre les situations difficiles" que vivent les familles.

 

Il a aussi rappelé que le "rapport" publié aujourd'hui n'est "pas définitif": les jours à venir sont des jours de "dialogue" pour "l'enrichir". En somme, conclut-il, c'est un "synode qui écoute, qui s'émeut, qui cherche des chemins pour trouver ce que l'Eglise sent, en tant que disciple de Jésus, pour servir l'humanité".

 

Anita Bourdin

ROME, 13 octobre 2014 (Zenit.org

 

PROCHAIN SYNODE SUR LA FAMILLE: "LA VOCATION ET LA MISSION DE LA FAMILLE", DU 04 AU 25 OCTOBRE 2015

Partager cet article

Repost 0
Published by Anita BOURDIN - dans VATICAN
commenter cet article

commentaires